L’effet des campagnes belges de sensibilisation au bon usage des antibiotiques sur la consommation des antibiotiques en ambulatoire

"L’utilisation des antibiotiques en Belgique a-t-elle diminué en ambulatoire dans la dernière décennie ?"

Nous voulions formuler une réponse à cette question apparemment simple. En effet, il existait une incertitude quant à l’évolution de l’utilisation des antibiotiques. Selon le nombre de Defined Daily Doses (DDD), l’unité de mesure pour les médicaments recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’usage d’antibiotiques semble à peine diminuer. Néanmoins, il y a eu une réduction marquée des dépenses et du nombre de paquets d’antibiotiques remboursés. Donc, nous ne savions pas avec certitude si les campagnes antibiotiques belges ont eu un effet positif depuis 2001.

Dans cette étude, l’unité la plus appropriée a été définie pour suivre l’utilisation des antibiotiques en Belgique et celle-ci a été décrite en détail. Ainsi, l’effet des antibiotiques campagnes belges depuis 2001 a été évalués ainsi que les causes possibles des disparités éventuelles dans la prescription d’antibiotiques parmi les prescripteurs et la consommation d’antibiotiques entre les patients.

Le ’Vaccine & Infectious Disease Institute’ (VAXINFECTIO) de l’Université d’Anvers a coordonné l’étude commanditée par le Comité Belge pour la coordination de la politique antibiotique (BAPCOC) du Service Public Fédéral (SPF) Santé publique. L’Agence InterMutualiste (AIM) est responsable de la livraison des données codées après une pré-analyse et a collaboré activement à l’analyse et à la rédaction du rapport.

Articles scientifiques publiés lors de cette étude :

Contact
Agence InterMutualiste :
Birgit Gielen - birgit.gielen@intermut.be

Vaccine & Infectious Disease Institute (VAXINFECTIO) de l’ UA :
Dr Samuel Coenen - samuel.coenen@ua.ac.be