Des soins intégrés pour une meilleure santé

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique et l’INAMI soutiennent douze projets-pilotes Soins intégrés. Au cours de cette phase pilote, des acteurs du domaine de la santé et du bien-être vont développer de nouveaux modèles de soins centrés sur le patient. Dans cette optique, il est essentiel qu’une étroite collaboration ait lieu entre les prestataires et les institutions de soins. La phase pilote se déroule de 2017 à 2021 et est axée sur les patients souffrant d’une affection chronique.

L’AIM contribue à l’évaluation et à la surveillance des projets pilotes. Nous calculons les gains d’efficience enregistrés par les projets et, à l’aide d’indicateurs, analysons l’évolution de la santé et des soins de santé.

Objectif
Le plan ‘Soins intégrés pour une meilleure santé’ s’inscrit dans une tendance mondiale en termes de réforme du système de soins de santé. Il repose sur l’idée que les prestations de soins actuelles sont trop orientées vers des affections séparées et dispersées entre divers acteurs de soins. L’objectif est de d’évoluer vers un système de santé intégré et centré sur le patient. Vous trouverez via ce lien davantage d’informations sur les ‘Integrated health services’ (services de santé intégrés) par l’Organisation mondiale de la Santé.

L’objectif des soins intégrés est triple (Triple Aim) :

  • pour le patient, plus particulièrement le malade chronique : une amélioration de la qualité des soins
  • pour la population : une amélioration de la santé et de la qualité de vie
  • pour le système de santé : accroître l’efficience des moyens alloués

Afin d’atteindre ces objectifs, des changements non seulement relatifs à l’organisation et au financement des soins sont nécessaires, mais aussi dans la manière de pensée et d’interagir au quotidien avec les patients, les prestataires de soins et les décideurs politiques. Nos autorités ne veulent pas imposer ces changements, mais créer une collaboration avec toutes les parties prenantes concernées.

12 projets pilotes
Douze projets pilotes développeront et testeront, pendant cinq ans, de nouvelles initiatives en matière de soins intégrés, axées plus particulièrement sur les personnes atteintes d’une affection chronique. Les projets sont constitués d’un consortium d’organismes locaux de santé et sont répartis dans toute la Belgique : six en Flandre, cinq en Wallonie et un à Bruxelles. En fonction des besoins de chaque région, chaque projet-pilote a choisi son groupe-cible, élaboré un plan d’action locorégional et décliné un modèle de financement.

Les projets pilotes reçoivent de la part du gouvernement un soutien administratif, financier et scientifique et ont accès aux nouvelles applications informatiques permettant aux acteurs de soins de partager les données.

Soutien par l’AIM
À la demande de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique et de l’INAMI, l’AIM apportera son soutien aux projets-pilotes dans :

  1. Calcul des gains d’efficience. Les soins intégrés aspirent à une utilisation plus efficace des ressources disponibles (cf. Triple Aim). Afin de l’évaluer, l’AIM estimera l’impact des mesures prises par les projets-pilotes sur les dépenses de santé. Les autorités offrent la possibilité aux projets qui enregistrent des gains d’efficience d’investir dans de nouvelles mesures tout au long de la durée du projet.
  2. Surveillance de l’évolution : à l’aide d’une centaine d’indicateurs, l’AIM dressera un tableau de la situation actuelle et de l’évolution des projets-pilotes. Les indicateurs mesurent les caractéristiques socio-économiques du groupe-cible et de la population globale, la part de patients souffrant d’une affection chronique et la consommation en soins de santé et en médicaments.

Plus d’infos
Plan Soins intégrés :
Site web Soins intégrés
Arrêté royal relatif au financement de projets pilotes de soins intégrés

Contact AIM
Karen Geurts
0476 95 18 53
karen.geurts@intermut.be